L'immobilier en Provence
28 juil

Votre agence immobilière d’Aubagne signe les avant-contrats !

contrat

Depuis la loi Alur, voulue par Cécile Duflot, de nombreux acheteurs demandent souvent à leurs agents immobiliers de signer promesse ou compromis de vente chez le notaire. D’un aspect juridique, ils pensent pouvoir mieux se protéger en signant ces documents dans une étude notariale. Et pourtant, c’est une erreur, car, le savez-vous, les agents immobiliers possèdent une solide formation juridique et fiscale. Ils connaissent également la réglementation et les règles du financement d’un bien immobilier. Sans compter que la loi Alur, de mars 2014, a imposé l’obligation de la formation continue aux professionnels de l’immobilier. Tous doivent suivre 14 heures de formation minimum par an (ou 42 heures au cours de 3 années consécutives d’exercice). Résultat, votre agence immobilière d’Aubagne est tout à fait capable de rédiger les avant-contrats. Cela fait partie de son métier. Alors, inutile d’exiger de signer compromis ou promesse de vente chez un notaire.

À quoi sert un avant-contrat ?
À préparer une vente immobilière. Ainsi, tous les détails sont réglés en amont et la vente n’est plus qu’une formalité. Attention, pour autant, ce n’est pas qu’un simple accord de principe. C’est bel et bien un contrat qui lie les deux parties. Chacun s’engage et les règles sont strictes. Mieux vaut les respecter pour que la vente ait lieu ou pour ne pas payer d’indemnité.

Les notaires débordés
Il est vrai que la loi a bouleversé bon nombre de règles applicables à l’immobilier et que beaucoup d’agences immobilières, pour sécuriser la transaction et éviter les litiges, préfèrent faire rédiger les avant-contrats chez un notaire, pourtant les notaires sont débordés. Et obtenir un rendez-vous peut prendre quinze jours. De quoi retarder toute la vente…

O.D. / Bazikpress © momius

Depuis la loi Alur, voulue par Cécile Duflot, de nombreux acheteurs demandent souvent à leurs agents immobiliers de signer promesse ou compromis de vente chez le notaire. D’un aspect juridique, ils pensent pouvoir mieux se protéger en signant ces documents dans une étude notariale. Et pourtant, c’est une erreur, car, le savez-vous, les agents immobiliers possèdent une solide formation juridique et fiscale. Ils connaissent également la réglementation et les règles du financement d’un bien immobilier. Sans compter que la loi Alur, de mars 2014, a imposé l’obligation de la formation continue aux professionnels de l’immobilier. Tous doivent suivre 14 heures de formation minimum par an (ou 42 heures au cours de 3 années consécutives d’exercice). Résultat, votre agence immobilière d’Aubagne est tout à fait capable de rédiger les avant-contrats. Cela fait partie de son métier. Alors, inutile d’exiger de signer compromis ou promesse de vente chez un notaire.

À quoi sert un avant-contrat ?

À préparer une vente immobilière. Ainsi, tous les détails sont réglés en amont et la vente n’est plus qu’une formalité. Attention, pour autant, ce n’est pas qu’un simple accord de principe. C’est bel et bien un contrat qui lie les deux parties. Chacun s’engage et les règles sont strictes. Mieux vaut les respecter pour que la vente ait lieu ou pour ne pas payer d’indemnité.

Les notaires débordés

Il est vrai que la loi a bouleversé bon nombre de règles applicables à l’immobilier et que beaucoup d’agences immobilières, pour sécuriser la transaction et éviter les litiges, préfèrent faire rédiger les avant-contrats chez un notaire, pourtant les notaires sont débordés. Et obtenir un rendez-vous peut prendre quinze jours. De quoi retarder toute la vente…

O.D. / Bazikpress © momius

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée